Mieux connaître le Centre Hospitalier/Notre engagement dans le développement durable

Notre engagement dans le développement durable

Le recyclage de nos tissus = Un service pour tous = De l’économie solidaire

Notre responsable de la blanchisserie, et les services économiques de l’établissement ont mis en place une nouvelle filière de tri et de valorisation dans notre établissement, il s’agit de la récupération des vêtements, textiles usagés, paires de chaussures.

En partenariat avec « le Relais », un conteneur a été mis en place. En plus de recycler nos textiles professionnels, ce conteneur est accessible aux agents qui souhaitent déposer leurs vêtements, un service bien pratique sur son lieu de travail qui évite les oublis ou détours !

Et grâce à cette initiative, en plus de faire de la place dans les armoires, on crée de l’emploi en priorité pour les exclus grâce au Relais qui fait travailler plus de 1300 salariés dans ses usines pour trier, transformer et revendre les dons : 50 000 tonnes de textile par an. Et créer ainsi un emploi par semaine depuis 1984.

Développement durable : retour sur 2011 et nouveaux projets 2012

Sans forcement faire trop de bruit, les actions en faveur du développement durable prennent doucement leur place au sein de notre établissement.

Citons notamment en 2011 la systématisatisation de l’intervention de l’animateur environnement de la communauté d’agglomération de Soissons aux journées du nouvel agent, la création de cette section "Notre engagement en faveur du DD" sur le site internet du CH de Soissons, l’organisation de la semaine du DD qui a trouvé un écho au self, la vente sociale, l’élimination des produits chimiques en coiffure, le recyclage des papiers dans certains services, de nombreuses formations (achats durables, déchets, DD), sans oublier toutes les initiatives individuelles qui contribuent petit à petit à changer les habitudes et les mentalités.

Cette année, beaucoup d’envies et un gros morceau au programme : le bilan carbone dont on aura l’occasion de vous reparler bientôt.

Le groupe Développement Durable a pour objectif cette année aussi : la place que le CH réserve aux cyclistes.

Le salon de coiffure se veut plus vertueux !

Grâce à l’initiative des coiffeuses, les nombreux flacons plastiques, bidons et bouteilles de shampoing nécessaires à l’activité en longs séjours sont désormais récupérés. Un geste simple qui a déjà permis de recycler l’équivalent de plus de 75 Litres de matière plastique.

L’équipe de coiffure a souhaité pousser plus loin son implication en réfléchissant à plus long terme sur une orientation plus respectueuse des usagers et de l’environnement.

Elles ont changé de fournisseur pour réaliser l’intégralité de leurs prestations avec des produits sans ammoniac et en utilisant des aérosols sans aucun gaz propulseur, le tout pour un coût moindre pour l’établissement.

Une vraie réussite qui conjugue respect de l’environnement des usagers et suppression des expositions professionnelles à des produits chimiques.

BRAVO pour cette belle initiative.

Vente sociale

Dans le but d'en faire profiter le plus grand nombre et de ne pas jeter ce qui fonctionne encore très bien mais qui a dû être renouvelé du fait du passage au numérique. Le Centre Hospitalier a proposé aux professionnels de l'établissement et à leur entourage d'acheter des téléviseurs et des téléphones pour des prix modiques. Le but étant de contenter le plus grand nombre de personnes et de réaliser, avec les bénéfices de cette vente, un parcours de marche "biodiversité" à la maison de retraite de l'hôpital ouvert aux résidents, à leur famille mais aussi aux professionnels et visiteurs.

Cette vente, qui était une première, a remporté un succès tel que des dates de vente supplémentaires ont dû être organisées en plus des deux initialement prévues en juillet 2011.

Cet état d'esprit nouveau nous permet également d'envisager de péréniser ce genre de démarche, voire, pourquoi pas, d'en faire profiter le grand public.

La semaine du Développement Durable 2011


A l'occasion de la semaine du développement durable, une animation autour du tri des déchets a été proposée le jeudi 7 avril 2011 dans le hall de l’hôpital, par les « ambassadeurs du tri » de la Communauté d’agglomération du soissonnais (CAS), en partenariat avec le groupe « Développement Durable » de l’établissement.

Cette manifestation a permis aux professionnels et usagers du Centre Hospitalier d’avoir des précisions sur les nombreuses questions qui se posent encore sur le tri des déchets et leur recyclage :

Que mettre dans la poubelle jaune ? Dans la verte ? Faut-il mettre les couvercles sur les pots et bocaux ? Comment se débarrasser des piles ou des objets encombrants ? Comment trier les différents types de plastiques ? Faut-il plier, écraser les cartons et plastiques ?  …

M ROCQUENCOURT, qui a animé cette journée a apprécié la curiosité et l’intérêt des usagers. Près de 80 personnes se sont en effet succédées sur le stand au cours de la journée. Cette journée a été d’autant plus intéressante pour « l’ambassadeur du tri » que le bassin d’attraction de l’établissement lui a permis de rencontrer des habitants de communes voisines de la Communauté d’agglomération du soissonnais.
 
Pour en savoir plus, rendez-vous avec les ambassadeurs du tri de la Communauté d’agglomération du soissonnais les 13 & 14 mai 2011 à la station d’épuration de Pommier

C'était aussi la semaine du BIO



Cette même semaine, les professionnels prenant leur repas au restaurant du personnel ont pu y apprécier des légumes de saisons au travers de menus 100% BIO qui ont remporté un franc succés !

Merci aux cusiniers.

L'eau aussi est à consommer avec modération

Pourquoi faut-il s'améliorer ?

La consommation quotidienne d'eau dans un établissement de santé est très diversifiée : restauration, blanchisserie, toilettes, services de soins, plateau technique, ... Avec pour conséquence en moyenne, en France, une consommation quotidienne de  600 litres d'eau par patient et par jour.

Un robinet qui fuit, c'est 3500 litres d'eau / an.

Une chasse d'eau qui fuit c'est entre 30 000 et 250 000 litres d'eau / an. Si on estime une valeur moyenne à 100 000 d'eau gaspillée par une fuite de chasse d'eau, le volume gaspillé pour un établissement ayant 100 WC défectueux s'élève à 10 000 mètres cube soit 28 000 euros gapillés !

Des messages de sensibilisation sont relayés aux professionnels de santé du Centre Hospitalier de Soissons pour que nous nous améliorons en :

- s'assurant d'avoir fermé les robinets après usage,
- utilisant les débits différenciés des chasses d'eau lorsque les WC en sont équipés,
- respectant la procédure de purge pour un maximum de sécurité et d'économie,
- respectant les consignes de remplissages pour les seaux d'eau lors des entretiens,
- signalant la présence de points d'eau non utilisés,
- privilégiant l'eau des fontaines par rapport aux petites bouteilles d'eau dont de trop nombreuses finissent à la poubelle entamées,
- signalant expressement toute fuite d'eau aux services techniques de l'établissement.


Retour sur 2010

2010 : notre état d’avancement au CH de Soissons
 - Groupe constitué depuis le 21/04/2010.
 - 5 réunions organisées.
 - Règlement intérieur validé.
 - Diagnostic de développement durable établi et finalisé.
 - Formation au marché public durable fait le 14 et 15 octobre 2010.
 - Formation au DD réalisée le 16 novembre 2010 pour tous les membres du groupe.
 - Plan d’action défini

Notre diagnostic de départ en matière de développement durable a été réalisé à l’aide d’une grille établie dans le cadre de notre partenariat avec différents Centres Hospitaliers de Picardie avec qui nous réalisons des échanges en fonction de l'état d’avancement des uns et des autres.
Il nous appartient maintenant de mettre en œuvre les actions qui nous permettront de progresser dans l’ensemble des dimensions que recouvre le développement durable.
 
2011 sera riche d’action :
- sur le circuit des déchets,
- sur la gestion de l’eau,
- sur la communication,
- sur les transports,
- sur l’éducation à la santé.

Gestion et tri des déchets

Depuis plusieurs années maintenant, le Centre Hospitalier de Soissons est engagé dans une véritable réflexion économique et durable pour la gestion des déchets aussi bien ménagers, que les DASRI (déchets de soins à risque infectieux), les cartons ou les déchets verts.

Grâce à l'équipe de salubrité fortement motivée, aux consciences de tous et au respect de chacun des consignes d'élimination, de rééls progrés ont pu être constatés.

Baisse de 7.95 tonnes des déchets ménagers,
Baisse de 5.32 tonnes des déchets verts,
Baisse de 22.20 tonnes des DASRI,
Baisse de 0.29 tonne des cartons, mais surtout revalorisation de ces cartons car nous avons développé une filière pour le revendre à une société qui en fait du papier recyclé.

Ces baisses sont dues à une meilleure organisation du secteur salubrité, à un meilleur tri, et à des choix différents lors du renouvellements de marché de fournisseur. Mais nous pouvons faire beaucoup mieux. Nous effectuons régulièrement des contrôle de conformité du tri des déchets qui nous montrent que nous avons encore des marges de progression.

Depuis septembre 2010, nous allons plus loin dans notre gestion des déchets, notamment en développant la récupération du verre.
Avec une nouvelle modalité de collecte qui sera plus sécuritaire et permettra d'avoir une triple dimension dans notre politique de développement durable. Conciliant écologie et responsabilité sociétale locale, en travaillant la filière avec l'association des papillons blancs favorisant le travail et l'intégration des personnes handicapées mentales et économies puisque la collecte ne nous coûte rien.

Un bon point !

La sécurisation du circuit des déchets a été une des réserves de la certification V2 en 2007. Ce circuit a maintenant beaucoup changé. Il est en pleine expansion en multipliant les filières de tri et en s’orientant de plus en plus vers des notions de développement durable. Des moyens ont été mis en œuvre tels que des formations, la création de locaux intermédiaires de stockage, les locations de compacteurs et de collecteurs, l'acquisition d'un véhicule électrique pour faciliter les conditions de travail, pour faire de ce circuit un point positif de notre évaluation en 2011.

Premier pas

"Nous n'héritons pas de la planète de nos parents mais nous empruntons celle de nos enfants"
(Antoine de Saint Exupéry).

Le développement durable a été défini dans le rapport de la commission Brundtland comme "la capacité des générations présentes à satisfaire leurs besoins sans empêcher les générations futures de satisfaire leurs propres besoins".

Cette dimension est intégrée dans notre démarche de certification qualité V2010 qui comporte un volet de développement durable.

Afin d'initier la démarche, le Centre Hospitalier de Soissons a réalisé avec l'aide de l'ADEME (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) une exposition pendant la semaine du développement durable du 1er au 7 avril 2010.

Le 21 avril 2010, notre hôpital a organisé la première réunion du comité de développement durable. Ce groupe, pluridisciplinaire, a su se mettre efficacement au travail en essayant de cerner les différents points à traiter dans le cadre de cette thématique.

Le premier travail de ce comité a été de réaliser un récapitulatif de toutes les actions déjà entreprises dans ce domaine et de réaliser un diagnostic avec l'aide du Club Energie.

Cet état des lieux a permi une évaluation objective de la situation de notre établissement pour établir notre plan d'action.

Le développement durable à l'hôpital


Les établissements de santé français contribuent à hauteur de 3,5 % à la production nationale de déchets, utilisent 1 000 litres d’eau par jour et par patient, consomment 15 % de l’énergie du secteur tertiaire et emploient plus de 1,2 million de professionnels… Ces chiffres parlent d’eux-mêmes et justifient que l’intégration du développement durable en milieu hospitalier devienne une priorité.

Le Centre Hospitalier de Soissons, partenaire du système de santé publique, a pour mission de dispenser des soins afin de répondre aux besoins des générations actuelles. Mais il doit, dès à présent, anticiper sa réponse aux besoins des générations futures. La réalisation de cette mission dans le cadre de la stratégie nationale de développement durable implique qu’il soit économe et rationnel dans les ressources qu’il utilise.Il est donc primordial que le CH de Soissons s’engage dans une démarche de développement durable concrète, avec :
 
- Un engagement de l’institution à travers ses différentes instances, directions fonctionnelles et commissions.
- La mise en place d’une instance opérationnelle portant sur le développement durable.
- La réalisation d’un état des lieux multidimensionnel (diagnostic de la démarche de Développement durable – REEHP, bilan carbone, bilan des flux énergétiques…).
- L’élaboration d’un plan stratégique d’actions pluriannuel : maîtrise et gestion des énergies ; processus d’achats publics et engagement dans le respect des 9 principes de la Charte des achats responsables en santé ; gestion des fonctions logistiques hospitalières : déchets hospitaliers,  restauration, linge, transports de biens et de personnes.

Cette ambition ne peut se concevoir qu'avec l'aide de tous les personnels qui devront être sensibilisés et responsabilisés dans leur comportement, pour que par des actions de fond comme par des gestes et des pratiques du quotidien, cet engagement puisse se traduire dans les faits.